L’ambiance de 6 à 12 ans

De 6 à 12 ans, l’enfant construit sa pensée autonome et intellectuelle. Le travail de l’école Montessori élémentaire est basé sur ce que Maria Montessori a appelé « éducation cosmique ». Cette éducation « universelle » cherche à inclure l’enfant dans sa société, dans l’histoire de sa planète, de son pays, de sa langue, des chiffres qu’il utilise, des animaux, des plantes qui l’entourent. Ainsi, il prend conscience de ce qu’il doit à ceux qui l’ont précédé. Plus généralement, l’éducation cosmique cherche à donner une perspective globale à l’enfant avant de rentrer dans le détail.

L’enfant de 6 à 12 ans

L’enfant de 6 à 12 ans possède un grand sens de la justice et se construit peu à peu une conscience morale nécessaire à une vie sociale et communautaire. L’enfant de cet âge peut faire preuve de compassion et d’empathie, est attentif aux besoins des autres, surtout des plus jeunes et des plus faibles. Il développe un intérêt particulier pour les « héros ». Il veut pouvoir différencier le « bien » du « mal » par ses propres moyens, savoir ce qui est acceptable ou non. Il questionne et développe son jugement moral et ses propres idées. Pour cela, la justice doit se voir et être entendue. La classe est une société en miniature qui s’organise et élabore ses règles de vie.

C’est aussi l’âge où se développe l’imagination, qui permet de comprendre et d’accéder à ce qui n’est pas visible et ne peut être perçu directement avec les sens. C’est la faculté créatrice qui permet à l’enfant le passage à l’abstraction. L’enfant de 6 à 12 ans est curieux, intéressé par tout. Il veut tout comprendre, le monde, l’univers, il n’y a pas de limite… C’est un temps d’acquisition de la culture, une période extrêmement réceptive pour les apprentissages. Les enfants sont intéressés par les relations entre les éléments et la pédagogie Montessori leur propose une vision complète, cohérente et unifiée du monde. L’enfant de 6 à 12 ans questionne sans cesse : pourquoi ? comment ? quand ? Son esprit de raisonnement a besoin de s’exercer dans un environnement élargi au niveau intellectuel (éducation cosmique) et physique (la classe et le monde extérieur).

L’environnement préparé

L’enfant de 6-12 ans se construit en tant que membre d’une société et recherche la compagnie de ses pairs plus que des adultes. Les enfants veulent rester ensemble, se cherchent, parlent sans cesse, partagent leurs connaissances, expériences, découvertes. Ils ont besoin de travailler et d’agir en groupe pour se développer socialement. L’avis d’un camarade est parfois plus important que celui de l’adulte et l’enfant peut être très affecté par les rapports aux autres. C’est la période des grandes amitiés. Pour cette raison, les leçons sont dispensées en petits groupes. Cela répond aux intérêts des enfants, qui sont alors plus dynamiques. L’élaboration des connaissances s’opère dans la discussion, l’échange, l’argumentation.

La classe est une société en miniature qui élabore ses lois et ses rituels. Préparée par l’adulte de façon à favoriser le travail en petits groupes, l’organisation de la vie de la classe doit aider l’enfant à exercer sa liberté. L’enfant de la classe élémentaire a la liberté de choisir son travail et peut travailler spontanément et « passionnément » pendant de longues plages de temps ininterrompues. Mais cette liberté va de pair avec la responsabilité. Les deux aident ainsi l’enfant à cheminer vers plus d’indépendance.

Le matériel Montessori présent dans la classe répond à l’intérêt de l’enfant et cultive son esprit curieux et chercheur. Il aide aussi l’enfant à mémoriser, développe son esprit de raisonnement et ses capacités d’abstraction.

Le programme élémentaire Montessori

Maria Montessori cherchait à frapper l’imagination des enfants de 6 à 12 ans. C’est donc l’histoire de l’univers qui lance tout le travail de l’école élémentaire. L’objectif essentiel est de susciter la curiosité, l’intérêt et l’émerveillement de l’enfant. L’enseignant ne donne qu’un point de départ aux enfants et suscite l’envie d’en savoir plus, ce qui conduira vers d’autres questions et des recherches. Le programme Montessori s’articule autour des cinq grandes leçons données au début de chaque année: la création de la terre, la vie des plantes et des animaux, la vie humaine, le langage, les mathématiques et les sciences. Chaque année, les nouveaux élèves se rassemblent pour ces cinq leçons. Les enfants plus âgés peuvent assister à la leçon s’ils le souhaitent, expérimentant chaque histoire différemment chaque année en fonction de leur maturité et de leur compréhension croissante. L’éducateur construit chaque « leçon » en utilisant des récits, de la musique, des schémas et visuels, des expériences et des jeux. Ces cinq « grandes histoires » ouvriront à chaque fois un nouveau champ : Géographie, Histoire, Biologie, Géologie, Écologie, Mathématiques, Français, Littérature. L’éducateur veille à ce que chaque enfant aborde tous les points du programme.

A partir de 9 ans, les enfants sont vivement encouragés à proposer et à organiser eux-mêmes des sorties dans un intérêt de découverte culturelle et intellectuelle. Cette démarche totalement autonome prise en charge par les enfants permet : le développement de la volonté, la liberté, la persévérance, l’autonomie et l’indépendance, le sens des responsabilités, la capacité de choisir, de négocier et de résoudre les conflits, le respect des règles, le développement social et le travail en groupe, la confiance et l’estime de soi, la discipline interne… et, bien évidemment, l’élargissement de leurs connaissances du sujet pour lequel la sortie a été organisée.

ECLI Montessori propose un groupe « 6-12 » pour terminer les 2ème et 3ème cycle Montessori et correspondre aux préconisations de l’Education Nationale de terminer le 3ème cycle.

Les enfants pourront continuer dans un collège Montessori ou du système public à partir de la 5ème pour y poursuivre sur la période 12-15 ans, le 4ème cycle.

“L’intelligence ne peut être menée que par le désir. Pour qu’il y ait désir, il faut qu’il y ait plaisir et joie. L’intelligence ne grandit et ne porte ses fruits que dans la joie. La joie d’apprendre est aussi indispensable aux études que la respiration aux coureurs” – Maria Montessori